They talk about us !

Overview of articles about us!

Tribune : Faut-il instaurer un congé menstruel en France ?

Rita Sekkat

Présidente et Fondatrice de l’ONG internationale HAPPIH

"Lorsque le droit cesse d’avancer, il recule, c’est ce à quoi nous assistons aujourd’hui aux Etats-Unis avec la révocation par la cour suprême du droit à l’avortement, vendredi 24 juin. Cela nous rappelle que les avancées sociales liées au droit des femmes ne sont jamais acquises et qu’il faut toujours les protéger en poursuivant le travail et en brisant les tabous qui peuvent constituer un frein à cela !

Selon une étude de l’IFOP menée en 2021, près d’une femme sur deux souffre de règles douloureuses. Selon cette même étude, le cycle menstruel semble aussi avoir des effets sur l’état psychologique des femmes puisqu’une nette majorité d’entre elles (81%) déclarent connaître des désagréments comme la fatigue (80%), le sentiment d’être plus irritable (71%) ou encore d’être plus mal à l’aise avec leur corps (59%)."

illu-congesmenstruels-1030x438.png
4.jpeg

La lutte contre la précarité menstruelle passe par la déconstruction des tabous

Lina Meskine

 

ll y a le rouge de la passion, le rouge de l’amour, le rouge de la force et de la puissance. Les symboles du rouge sont tout aussi sublimés que ses nuances : Ecarlate, cerise, pourpre, coquelicot… pourtant une d’entre elles reste à bannir : celle des menstrues.

« Les règles » se disent en chuchotant, dans le secret. On voile le mot, comment on voile le débat autour, qui au-delà de la pudeur, se dissimule par la honte et le tabou. Le rouge des règles entache la liberté et l’émancipation d’une femme. Il regorge de mythes, de croyances et de légendes populaires.

Les menstruations accompagnent la vie d’une femme, elles marquent son passage à l’âge adulte et donc sa capacité à procréer. Ce phénomène pourtant biologique et naturel, peut la conditionner socialement. Dans les régions rurales plus particulièrement, les femmes mènent un combat silencieux.